Les secrets de la magie des campagnes

Page 2

Contre la fatigue .......
 

Tourné vers le sud, se mettre le dos contre le plus gros chêne
que l'on trouvera. Coller les talons, les fesses, le crâne contre
le tronc, la paume des mains bien à plat sur l'écorce.
Rester ainsi le plus longtemps possible.


Contre la fièvre .........
 

Ecrire sur un papier et porter sur soi :
"Potentia Patris, sapientia Filii, virtus sancti, sanate abomni
febre quintina, quotidiana, tertiana, quartana, orante
beato Salvatore pro te N.... famulo tuo. Amen. In conceptione
tua, virgo, immaculata fuesti. Dei genitrix, intercede pro nobis
apud Patrum et Filium.
(Et, pendant neuf jours, réciter 5 pater et 5 Ave.)


Autre formule contre la fièvre .....
 

Avant le lever du soleil, s'agenouiller devant un pied de
menthe. Déposer du poivre, du vin et du sel, en disant :
"Adichats, moussu Mandras;
Joù qu'ey la fièbre, tu l'as pas.
Aqui pébé, bin é saou,
Pren la fièbre, joù m'en baou."
(Au revoir, monsieur Mandras;
J'ai la fièvre, tu ne l'as pas.
Voici du poivre, du vin et du sel,
Prends la fièvre, moi je m'en vais.)


Contre les abcès de furoncles .....
 

(Faire fondre au creux de sa main gauche du sel avec de la
Salive. En imprégner l'index droit et frotter le furoncle
en formant une croix et en disant : )
"Hastiau brullou, tant esmalit,
Machant endret t'as tu chausit;
Pourtant meylèu de-t desplassa
Hè lou serbici de creba"
(Affreux furoncle, si envenimé,
Mauvais endroit tu t'es choisi;
Pourtant, plutôt que te déplacer,
Rends le service de crever.)


Autre formule contre les furoncles ......
 

(Couper, au soleil levant, une baguette de noisetier portant
trois feuilles. Toucher le furoncle en faisant une croix, tout en
disant : )
"Saint Grat sur le chemin s'assit.
Notre Seigneur qui cheminait lui dit:
-Grat, Grat, Grat, que fais-tu là ?
-Seigneur ma peau boursoufle
Comme volcan par grand vent.
-Va sous le pont, passe le gué,
Le cours de l'eau te lavera
Comme j'ai lavé les pieds des douze.
Gloria tibi Domine.
Amen."


Contre l'inflammation de la peau .....
 

(Mettre neuf charbons rouges de bois de vergne dans une
écuelle d'eau, tenir à la main une chandelle bénite et dire :)
"Hoes saubatye,
Ayre e auratye,
Nau serres puyès
E nau en debarès (+)
Nau houns y troubès
Nau houns y boueytès.
E que m'en hè nau hoecs (+)
Que-us aucignes touts nau (+)
Aqueste qu'at hara,
Si à Diu plats,
Boulhe lou boun Diu que ata sie.
Amen.
Per la puchanse de Diu lou Pay,
Per la paraule de Diu lou Hilh,
Per la illuminade persoune deu Sant Esprit (+)
Qui toutes tres hèn u soul y medich Diu,
Hoeyet, hoeyet, hoec saubatye,
Per u jamès,
De la partide deu cos d'aqueste,
Au noum d'aqueres tres persounes
Qui soun debarades,
Qui an soules lou poudé
De goari toute sorte de maù
Amen."
(Feu sauvage,
Air et orage,
Neuf collines tu montas
Et neuf en descendis (+)
Neuf fontaines y trouvas
Neuf fontaines y vidas.
Et que me font neuf feux (+)
Que tu les éteignes tous les neuf (+)
Celui-là le fera,
S'il plaît à Dieu,
Veuille le Bon Dieu qu'il en soit ainsi.
Amen.
Par la puissance de Dieu le Père,
Par la parole de Dieu le fils.
Par la lumineuse personne du Saint-Esprit (+)
Qui tous trois sont un seul et même Dieu,
Fuyez, Fuyez Feu sauvage,
A jamais,
De la partie du corps de celui-là
Au nom de ces trois personnes
Qui sont descendues,
Qui ont seules le pouvoir
De guérir toutes sortes de maux.
Amen.)
(puis, pendant neuf matins, se laver avec cette eau uù l'on a
mis les neufs charbons rouges de bois de vergne.)


Contre l'insolation.........

Mettre de la cendre de bois dans un verre de façon à le
remplir. Le recouvrir d'un morceau de soie noire qu'on fixera
solidement au verre.
Passer le verre ainsi préparé contre le front, toujours en montant.
Ce mouvement produit une excavation au centre de la cendre.
La combler avec de la cendre nouvelle, refermer le verre avec la soie.
Et recommencer jusqu'à ce qu'il soit impossible d'ajouter
d'autre cendre.


Autre formule contre l'insolation.........

(Placer un petit toupin d'eau devant le feu. Quand l'eau bout,
on prend trois grains de gros sel, on se signe et on fait le
signe de la croix sur le toupin en disant : )

"Je te conjure au nom de la Sainte-Trinité, d'un seul Dieu en
trois personnes, de ...(Saint patron du malade) de lui ôter le
soleil."
( Répéter trois fois cette formule ( et même neuf si le mal persiste).
On prend ensuite le toupin, on le retourne dans une assiette,
et l'eau monte dans le toupin.
Le lendemain soir, au coucher du soleil, jeter cette eau dans
le feu.)
 


Page précedente  Page suivante.